fbpx

L'AFNA valide la naissance du Netball en Guadeloupe

Crédits Photo : OSM

News
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Après plus de 18 mois de travail et d'échanges acharnés avec la Fédération Américaine des associations de netball (AFNA), le Guadeloupe Netball Association a enfin pu enterriner la naissance de ce sport purement anglosaxon en Guadeloupe. C'était aussi l'occasion de préciser l'ordre des matchs qui se tiendront lors des Jeux de la Caraïbe.

Il y a deux ans, à l'annonce de la tenue des Jeux de la Caraïbe en Guadeloupe et l'obligation de formation d'une équipe de Netball, beaucoup ont fait la moue sur la viabilité du projet. Rien n'était gagné. Et pourtant, 18 mois et une crise sanitaire plus tard, voilà la Guadeloupe en mesure de présenter une équipe réglementaire U23 de Netball aux prochains Jeux. Pour les officiels de l'AFNA, venus constater les progrès de la mise en place cette semaine, la Guadeloupe a réalisé un exploit et a montré que l'on pouvait compter sur elle.

"Je suis extrêmement heureux du travail accompli par la Guadeloupe Netball Association et le CrosGua pour, en dépit de tout, réussir à créer une équipe de netball sur ce territoire. Cette semaine, nous avons pu apprécier tous les sacrifices qui ont été consentis pour que le projet voit le jour et nous avons été étonnés du potentiel des joueuses réunies." se félicite Javon Edwards, 2ème vice-président de l'AFNA en déplacement spécial.

À un peu moins de 40 jours du démarrage des Jeux de la Caraïbe, l'association a mis en place une semaine du Netball avec l'ambition de faire connaître la discipline mais aussi d'offrir à l'équipe le premier match officiel de son histoire.

Après la théorie, la pratique

C'est la sélection officielle de la Dominique qui a été invitée pour deux jours de match amical. Face à un adversaire aussi rodé, la jeune Guadeloupe n'avait pas l'ambition de réaliser un exploit, mais cherchait plus à se mettre dans le bain pour avoir une idée de ce qui les attend aux Jeux. Les deux rencontres ont été encadrées par des séances d'entraînement intensives durant lesquelles les joueuses ont pu comprendre et mettre en pratique les stratégies et les subtilités du jeu.

"Comme nous nous entraînons depuis plusieurs mois, nous avions toutes les facultés athlétiques et physiques pour résister à ce match. En revanche, il nous manque encore de la stratégie et c'est justement là que la présence de la Dominique est cruciale. Les filles ont pu mieux comprendre les phases de jeu et les subtilités que ça demande." explique Suzanne Augustine, présidente de Guadeloupe Netball Association

Le bénéfice s'est tout de suite ressenti dans les matchs, puisqu'au second match, la Guadeloupe va bloquer la Dominique à 27 points, obligeant la sélection à sortir ses meilleures shooteuses pour débloquer la situation.

"L'évolution des filles a été incroyable entre les deux matchs. Je tiens vraiment à féliciter l'encadrement qui fait un travail incroyable avec un sérieux qui laisse augurer de très bonnes choses." conclut Javon Edwards

Des Jeux sous forme de championnat

Reste désormais à confirmer cette évolution en vue des Jeux de la Caraïbe. Et le challenge est grand, au tirage au sort, la Guadeloupe devra affronter des nations solides et confirmées telles que la Jamaïque et Trinidad et Tobago. Ce ne sera pas une mince affaire. Les rencontres devraient prendre la forme d'un championnat, conformément aux règles du sport, où la nation avec le plus de points devrait être sacrée championne. Ce format devrait permettre aussi à la Guadeloupe d'entrer dans le classement caribéen des nations du netball.