fbpx

ESports : l'énorme coup de boost de la fédération

Crédit Photo : RS

News
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Toujours plus structurée et plus ambitieuse, la fédération de Guadeloupe des E-Sports a consenti, ces dernières semaines, plusieurs avancées majeures. Non seulement, elle s’est associée à la CANOC pour organiser une compétition de E-Games aux Jeux de la Caraïbes, mais en plus elle a obtenu un agréement qui lui permet désormais d’envoyer des représentants à l’international.

 Le 5 mars dernier, les sourires ont fleuri dans l’une des salles de diffusion du Cinéstar. La fine fleur du jeu vidéo local était présente et les nouvelles sont particulièrement bonnes. Engagé dans le développement et la structuration de cette catégorie de sport depuis plusieurs années, Samuel Jourson, le président des Giga’Games et son équipe viennent d’arracher deux superbes victoires qui risquent de changer la donne pour les joueurs locaux.

En effet, alors que 29 nations s’apprêtent à arriver en Guadeloupe dès le 28 juin prochain, pour les Jeux de la Caraïbe, la fédération Giga’Games proposera, elle aussi une compétition qui rassemblera plusieurs champions caribéens et internationaux spécialisés dans les jeux de combat, les jeux footballistiques, mais aussi le racing automobile. L’événement se tiendra sur deux jours (1er et 2 juillet 2022) dans la commune de Petit-Bourg, avec en marge des visites programmées pour les joueurs étrangers sur plusieurs sites touristiques de la Guadeloupe. La compétition recevra aussi la présence très remarquée de la championne Kényane Queen Arrow.

En dehors des assauts qui opposeront les professionnels, le site de la compétition sera aussi ouvert au public avec plusieurs jeux proposés. De petites compétitions seront possibles, si les joueurs s’inscrivent avant le 25 juin prochain. Un événement d’autant plus fort qu’il reçoit la bénédiction de la CANOC qui s’intéresse de près au marché du e-Sport.

Un Guadeloupéen à Bali

Deuxième bonne nouvelle, et c’est certainement celle qui aura le plus d’impact sur le développement de la discipline, la validation par les instances internationales de l’E-Sport de la Fédération Guadeloupéenne Giga’Games. Concrètement, cela signifie que les meilleurs éléments de l’archipel pourront se rendre sur les grandes compétitions internationales. Un graal qui tombe après plusieurs années de lobbying sur le plan caribéen et grâce à l’appui bienvenu de la Belgique, du Brésil, des Etats-Unis ou encore de la Colombie.

Prochain grand rendez-vous, Décembre 2022. C’est Nicolas Gradel aka « Jiiren » qui représentera la Guadeloupe en Indonésie. Il sera aussi l’un des meneurs de la sélection locale lors des Giga’Games CANOC des 1er et 2 juillet prochain au Palais des Sports Laura Flessel.

Le marché des jeux vidéos pèse, à l’international plusieurs dizaines de milliards d’euros, et 5 milliards uniquement en France. Un potentiel qui en fait un des secteurs les plus porteurs du sport, au point que des clubs de football (notamment) réputé aient monté une équipe de gamers Fifa. La Guadeloupe a donc une sérieuse place à prendre sur ce marché international.