fbpx

Ping-pong : comment l’Étoile crée la surprise et l’histoire

Crédits : OSM

Tennis de table
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ce club mornalien discret a créé l’événement dans le championnat de Guadeloupe de ping pong. Il remporte le titre en équipe sur les tableaux de Régionale 1 et 2 alors même que la concurrence était rude. Une première de mémoire de pongiste Guadeloupéen.

Il paraît qu’on ne reçoit la lumière d’une étoile que plusieurs millions d’années après qu’elle ait été émise… Le parallèle avec ce club de ping pong de plus de 20 ans, mais qui travaille dans la rigueur et la discrétion est rapidement fait.

Après deux ans d’une désorganisation provoquée par la crise sanitaire, le club s’est remis au travail en novembre 2021. La reprise s’est toutefois appuyée sur les bases solides d’un travail de fond entamé depuis plus de 10 ans.

« C’est vrai que nous sommes moins visibles que d’autres clubs du département. Pourtant, nous travaillons beaucoup, notamment avec les jeunes et sur nos deux équipes. Nous avons construit les bases d’une équipe soudée et solide capable d’aller chercher des victoires. » explique Grégory Cuirassier, coach et membre de l’équipe 1.

À ces côtés, Steven Blot, Samuel Couvin, Franck Lindach, Rony Cafait et Julien Laguerre, des joueurs engagés qui ont dû renouer avec les entraînements et ce malgré les contraintes de temps et de distance.

« Nous n’habitons pas tous à Morne-à-l’Eau et nous n’avons pas tous des emplois du temps simples. Il a fallu maintenir un équilibre entre vie sociale et entraînements de l’équipe. Nous sommes heureux d’avoir pu le faire. » continue grégory Cuirassier.

Malgré un début de championnat compliqué, les efforts vont se révéler payants.

Jusqu’au bout du rêve

Face à cette équipe, des prétendants au titre particulièrement motivés. D’ailleurs ils en prendront la mesure par une défaite assez sèche en début de championnat.

« Cette défaite (en matchs aller) nous a reboosté et remotivé. Par la suite, nous avons enchaîné les victoires, surtout en match retour où nous n’encaissons aucune défaite. »

A la fin de la saison quatre clubs s’en tiennent au même nombre de points. L’Étoile doit donc s’arracher mentalement pour ne pas faiblir et aller chercher la victoire. Pendant ce temps, l’équipe de la Régionale 2 (Théo Fonsat, Sébastien Amiens, Jonathan Catherine, et Marius Anne-Louise) réalise un exploit similaire. Au dernier service, l’Etoile sert pour le titre de champion et l’arrache, sur ses deux tableaux. Une première dans l’Histoire du ping-pong local et un titre qui fait du bien après plus de six années de disette (dernier titre saison 2015-2016).

Dès ce mercredi 25 mai, l’équipe s’envole vers la Guyane pour défendre la Guadeloupe aux Antilles-Guyane.