fbpx

Basket 3x3 : l'ambitieuse stratégie de la ligue

3x3
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les ambitions sont claires. Lesly Bengaber, président de la commission du basket 3x3 à la ligue régionale de Basket-Ball (LRGBB) veut faire vite prendre la sauce de la discipline avec en tête les J.O de Paris 2024.

À un jour de la fin d’une année que tout le monde veut oublier, la musique déborde du gymnase de Boisripeaux aux Abymes. La ligue de basket qui négocie depuis plusieurs semaines le retour sur les parquets, présente un nouveau format, le basket 3x3 sur lequel elle travaille depuis quelques saisons, notamment sous l’impulsion du conseiller technique Marius Boisdur. Toutefois, cette saison, à la manœuvre, on retrouve l’intérieur de la MJCA, Lesly Bengaber.

Une compétition festive

Le basket 3x3, né dans les rues des grandes villes des États-Unis ne répond pas aux mêmes codes que le 5x5 original. Plus festif, plus spectaculaire aussi, il est autant un sport qu’une expression de son style et de sa technique. C’est sur cet univers que la ligue veut construire, en proposant des compétitions festives, avec de la musique et un rythme de jeu haletant. Une configuration que présentait le premier événement du genre baptisé le « Réveillon du 3x3 ». 

Séduire les joueurs

La ligue est clairement en phase de conquête, ces petites compétitions permettent de présenter la discipline aux joueurs du basket normal, en espérant séduire ceux, qui sont lassés ou pas très motivés comme l’explique Lesly Bengaber, Président de la commission à la ligue.

Elle veut aussi booster le recrutement de jeunes qui ne sont pas encore inscrits au basket en leur présentant une version plus « cool » de la discipline. Le tout dans un tempo accéléré puisque la ligue espère présenter de solides compétences pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Un vrai challenge par les temps qui courent.