fbpx

Juhann Bégarin drafté par les Boston Celtics

crédit : Instagram Juhann Begarin

Talents
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le petit dernier des Bégarin va connaître la NBA. Issu d'une grande famille de basketteurs Guadeloupéens, Juhann Bégarin a été drafté en 45e position par les Celtics de Boston. À 19 ans, l'arrière de 1m96 a convaincu la franchise du Massachusetts et passe de la Pro B (Paris Basket-Ball) à la NBA.

 Arrivé à l'INSEP à l'âge de 15 ans, Juhann Bégarin espérait sans doute marcher sur les traces de son frère Jessie qui joue actuellement en Pro A au Champagne Basket. Quatre ans plus tard, il fait mieux en étant choisi par les Celtics. La sélection de Juhann Bégarin dans la cuvée 2021 de la Draft n'est pas un hasard. Suivi depuis un an ou deux par des franchises, l'arrière Guadeloupéen a tout pour plaire aux Américains. Physique et athlétique, Bégarin est surtout aggressif vers le cercle.

Le plus dur à présent pour le Guadeloupéen est de valider sa place au sein des Celtics. Si la quasi-totalité des joueurs draftés au premier tour (de la 1ère à la 30e place) se voient proposer un contrat garanti de 2 ans, pour ceux draftés au second tour, ce n'est pas la même limonade. Il va donc falloir batailler pour Juhann Bégarin afin de montrer qu'il peut faire partie de l'effectif de Boston. L'objectif est, notamment, de ne pas de "se faire couper", c'est-à-dire être conservé dans l'effectif de la saison 2021-2022. 

En avance sur son âge

Juhann Begarin est sorti un an en avance de l'INSEP pour signer professionnel avec le Paris Basket en Pro B. Avec des caractéristiques très intéressantes pour un arrière (1m96), il a pu développer son jeu au sein du collectif Parisien pour devenir très vite une des pièces maîtresses de son équipe. Avec une moyenne 11,9 points par match, il aura été un des artisants de la montée du Paris Basket en Pro A cette année. Depuis son passage en professionnel, Juhann Bégarin a beaucoup progressé, que ce soit à la passe ou derrière la ligne des 3 points. Ayant les caractéristiques d'un arrière "moderne", à savoir grand, athlétique et puissant, a très vite participé à des summer camp aux États-Unis en 2019 et en 2020 comme les BWB. Ces camps sont souvent considérés comme des rampes  de lancement vers la NBA. Nicolas Batum est passé par cette étape lorsqu'il avait 16 ans.