fbpx

C'est tout bon pour Gwada Basket Camp de la MJCA

Crédits OSM

Basket-Ball
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le 23 juillet dernier, les coachs et les membres du bureau de la MJCA Basket étaient réunis pour une réunion de bilan de la 5ème édition du Gwada Basket Camp. La manifestation offrait la possibilité aux pratiquants toutes catégories ainsi qu’au staff l’opportunité d’une dizaine de jours de formation intensive au basket.

Le Gwada Basket Camp de la MJCA ne pouvait pas prendre le risque de manquer une année de plus. Et c’est bien parce que cette saison de basket a été pratiquement inexistante que ce camp de perfectionnement prenait toute sa pertinence.

Pour rappel, cette initiative a pour ambition de faire entrer les pratiquants amateurs de la discipline avec le haut niveau en les mettant en contact avec des coaches de l’hexagone évoluant en Pro B notamment. Depuis son lancement en 2017, a connu une croissance continue pour s’établir cette année, à 80 inscriptions tous niveaux confondus.

Penser basket, dormir basket

Pendant dix jours et après avoir été séparés en catégorie d’âge et niveaux, les élèves inscrits ont bénéficié d’un programme renforcé comprenant jusqu’à 8 heures d’entraînement par jour. Une vraie transition puisqu’ils n’avaient jusqu’à présent des sessions d’1h30 deux à trois fois par semaine.

Malgré tout, les jeunes ont bien suivi le rythme, même chez les très petites catégories, qui elles étaient sur de l’initiation.

« Le bilan sur les petites tranches d’âge est excellent. Nous avons mis en place un programme d’évolution technique avec une arrivée progressive au jeu qui a été très bien reçu. À la fin du programme, sur les huit enfants inscrits, six ont exprimé l’envie de prendre une licence annuelle au club » se réjouit un des coachs de l’atelier.

Pour les plus grandes catégories, dont certains joueurs sont engagés sur les championnats réguliers, les coachs ont privilégié la mise en place de nouvelles habitudes d’entraînement et de concentration, en plus des techniques de perfectionnement.

Enfin, aux côtés des joueurs Guadeloupéens se sont tenus des jeunes venus de l’Hexagone. Là-aussi une réussite à cocher au planning des objectifs de la MJCA qui attendent que le camp mette en lien de jeunes ultramarins vivant en France, parfois dans des quartiers difficiles avec la Guadeloupe.

Formation de l’encadrement technique

La montée en compétence permise par le camp ne bénéficie pas seulement aux jeunes pratiquants. C’est aussi l’occasion pour les coachs mais aussi les officiels de table de marque (OTM) d’évoluer au contact des professionnels. Mise à jour stratégique, formation au coaching, formation technique, tout y passe dans une atmosphère de groupe, qui a défaut d’être parfaite, permet aux moins aux échanges de se faire. Pour Catherine, revenue au basket récemment, le camp a été belle opération.

Un bilan positif que partage Richard Plocoste, président de la MJCA, soulagé déjà d’avoir pu, malgré les conditions sanitaires qui posent certaines restrictions à l’entrée du territoire, remplir tous les points d’exigence du camp.

En dépit des incertitudes caractéristiques de la vie en temps de Covid-19, l’encadrement de la MJCA prépare déjà la 6ème édition du camp.