fbpx

BMX : Calabre, Beaupin et Olive en rois de la piste

Crédits Photo : H'RY PROD

BMX
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Deuxième étape pour la Coupe des Îles de Guadeloupe en BMX, ce samedi 12 mars, sur la piste du Vélodrome Amédée Detraux. La compétition bouclée en 8 étapes, permet aux espoirs de la discipline de se faire repérer en vue d’une entrée en pôle ou en sélection.

Samedi, au vélodrome, c’était le BMX Team 29 qui recevait l’ensemble des espoirs de la compétition. Ce rendez-vous, qui est en fait un challenge, a en réalité un double objectif. Dans un premier temps, il s’agit d’accompagner la structuration des différents clubs et compléter les formations avec l’organisation, in vivo, de compétitions sportives. Malgré l’amour de la Guadeloupe pour le vélo, l’ensemble des sections de la disciplines restent tout de même dans l’ombre du vélo sur route. Le BMX n’y échappe pas et reste encore une discipline en développement.

« Il ne faut pas oublier que les clubs sont relativement récents et encadrés par des jeunes gens. Nous devons donc les accompagner et les former régulièrement sur tous les aspects de la vie de club » explique Rodolphe Morvany directeur sportif du BMX Team 29 et membre de la commission BMX du CRCIG.

Chaque manche de la coupe des îles de Guadeloupe est donc une opportunité pour les clubs de mettre en œuvre les acquis de la formation.

Sur le plan sportif, les manches se conçoivent comme des occasions de détection pour les espoirs de la discipline des plus petites catégories aux plus grandes. Les meilleurs auront toutes les chances d’être appelés en sélection de la Guadeloupe.

Beaupin, Calabre et Olive au-dessus du lot

Chez les minimes, Endy Calabre, gros espoir du BMX Team 29 domine sa catégorie. Le garçon, qui ne cache pas son envie de passer rapidement au pôle espoir du CREPS avait déjà fait partie de la sélection de Guadeloupe partie en compétition au Trophée de France (Bordeaux) en 2021. Cohérent par rapport à ses ambitions, il ne se laisse pas piéger et mène ses courses avec une stratégie bien assurée.

« J’ai bien observé les différentes positions de mes adversaires et je m’y suis adapté avec l’intention d’accélérer suffisamment à la fin pour les prendre de vitesse. C’est ce que j’ai fait et ça a bien fonctionné. Mon objectif à long terme est de rentrer dans une division nationale à Bordeaux. »

 

Jorys Beaupin (USL) jeune cadet qui justifie aussi d’une expérience Française dans les derniers mois, s’est imposé dans sa catégorie malgré des soucis techniques sur le frein de son vélo.

« J’ai réussi à compenser cet handicap en soignant bien les stratégies de virage. Sur la dernière course, j’étais 4ème et c’est un virage bien négocié qui me permet de prendre et de garder la tête du peloton. »

Enfin Maxime Olive de l'Excelsior, bien connu de la piste n’a pas eu trop de soucis à se faire. Heureux de revenir sur la piste après une longue absence, ce champion de la Guadeloupe minime et ancien du Pôle Espoir du CREPS a déroulé comme il sait très bien le faire.

« J’ai passé beaucoup de temps en compétition en France ces derniers temps, je reviens en Guadeloupe pour m’amuser et c’est exactement ce que j’ai pu faire pendant cette manche donc je suis plutôt satisfait. »

Le retour en piste des « riders » est prévu le 9 avril prochain à l’appel cette fois de l’Excelsior.