fbpx

Axel Zingle fait coup double

Crédit Photo : William Joas

Tour de Guadeloupe
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Après lui avoir échappé de 22 centièmes au prologue, Axel Zingle récupère le maillot à la suite de sa victoire sur la 1ère étape entre Pointe-à-Pitre et Saint-François. Le sociétaire de CC Etupes a réussi à prendre le bon wagon pour terminer ses 7 autres compagnons d’échappée au sprint. Le peloton maillot jaune termine avec 39 secondes de retard.

 

Que ce soit part les échappées, les bordures ou les chutes, cette première étape du Tour a été très animée. Mais le fait notable de cette étape entre Pointe-à-Pitre et Saint-François a été l’échappée de 8 coureurs à un peu plus de 40 km de l’arrivée. Composée de Zingle, Lauk, Kubis, Bonnet, Tzortzakis, Rovder et Hellmann pour les équipes invitées et Alarcon et Lachages pour les Guadeloupéens, l’échappée possédait 2min 45 d’avance au km 110 profitant de la désorganisation du peloton. 

« On avait a coeur aussi de d’offrir une belle course aux Guadeloupéens qui n’ont pas eu de vélo pendant longtemps et on espère qu’ils sont contents. À 10 km de l’arrivé, quand le peloton est revenu c’était dur dans la tête à cause des efforts fournis. Mais finalement, on a réussi à aller au bout donc c’est bon parce que ça aurait été vraiment dommage de se faire reprendre à 5 km de l’arrivée ». Axel Zingle, CC Etupes

Auteur d’un bon prologue et 2e de l’étape du jour, le Grec Poylchronis Tzortzakis semble avoir de bonnes sensations.

« Ca fait longtemps que je n’ai pas couru sous ces conditions, mais les sensations étaient bonnes. Une fois que l’échappée a été formé on a bien roulé, on s’est bien entendu. Après, c’est vrai qu’avec la chaleur, tu ne peux pas prendre de risque, tu ne peux pas attaquer trop tôt. Vous savez avec cette deuxième place je peux être satisfait de ma journée ». Polychronis Tzortzakis, Kuwait Pro Cycling

La Team Cama CCD aux commandes

Si cette échappée, a été le fait du jour, la non-entente du peloton est une information non-négligeable. Dans cette apathie, seul la Team Cama CCD a pris ses responsabilités pour éviter l’hémorragie des 2 min 45. Si Pierrat a eu un peu de mal à imprimer le rythme, le Réunionnais Pellegrin (4e du prologue) a quasiment ramené le peloton à lui tout seul, tel un forçat. À noter tout de même l’incursion tardive de Mora Ramirez de l’UVMG pour relayer Pellegrin. Quid donc des autres équipes qui n’avait personne à l’avant. 

Une deuxième étape à haut risque

Il va falloir un peloton aux aguets lors de la 2e étapes entre Saint-François et Deshaies, car c’est un parcours difficile avec une arrivée au sommet de Caféière. Là, des pentes de 20% attendent les coureurs. Cette étape sera un véritable révélateur sur l’état de forme de chacun. Lucide ou malin, Axel Zingle annonce que cette étape ne sera pas pour lui.

« Je ne pense pas que l’on soit en mesure de contrôler la course donc on va utiliser la même stratégie qu’aujourd’hui, c’est-à-dire que l’on va être offensif. Je n’ai pas forcément d’ambitions au classement général, je suis là pour me faire plaisir. Je ne suis pas un grimpeur donc dans la montagne je perdrais du temps c’est sur ». Axel Zingle, CC Etupes