fbpx

Grand Prix du CD : les jambes en titane de Luis Mora-Ramirez

Cyclisme
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Sur cette 2ème manche de la course du conseil départemental, conçue comme une boucle sur les terres du nord Grande-Terre, au départ et à l’arrivée de Petit-Canal, les coureurs pensaient entrer doucement dans la compétition en se faisant les jambes. La nouvelle recrue de l’U.V.M.G, Luis Mora-Ramirez en a décidé autrement.

ll a fallu du souffle et des jambes sur cette première étape nerveuse de la coupe du conseil départemental. Une boucle entre petit-canal, Anse-Bertrand et Port-Louis, qu’il fallait achever en trois tours devant le stade de Petit-Canal.

Dans les premiers kilomètres de course, quatre fuyards s’en vont, Julien Pierrat (Team Cama CCD), Fendley Boyau (USL), Adrien URCEL (USCG) et enfin Yannis Agricole (USCG). Ils ne rencontrent aucune difficulté du maillot jaune, Cédric Locatin (USL), puisque selon la dernière marque laissée par le prologue, aucun de ces prétendants à la victoire d’étape n’est dangereux pour lui. L’écart se creuse donc à plus de deux minutes au 47ème kilomètre de course. 

Les stratégies à l’épreuve de Mora-Ramirez

Alors que les coureurs de la première échappée réussissent à s’organiser, aux environs du 57ème kilomètre et alors que le peloton avait augmenté le train, un petit Vénezuélien, nouvelle recrue de Marie-Galante du nom de Luis Mora-Ramirez en profite pour fuir et rejoindre le groupe de tête qui, alors, file à une moyenne modérée de 38 km/h. Mais à partir de là tout s’enchaîne. 

Nous en sommes alors au deuxième tour de circuit. Le Team Cama CCD décide de bousculer un peu les choses. Boris Carène et Edwin Sanchez Anzola font brutalement grimper le train du peloton. Le maillot jaune, Cédric Locatin (USL), qui n’avait pas vu les choses venir et qui avait déjà perdu des forces dans la première accélération ne peut que subir la stratégie, s’appuyant sur la présence d’un homme à l’avant. 

“J’avais déjà laissé des forces dans la tentative de contrôle du peloton, et le train du Team Cama CCD m’a surpris, j’ai essayé de me battre mais j’ai préféré me relever en pensant à l’étape de demain.” explique Cédric Locatin

C'est un peu la panique dans le peloton et une chute survient. Parmi les hommes à terre, Luis Sanchez Anzola (Team CCDLa JCA perd Joachim Bray Gregorio qui abandonne. Devant, l’élastique lâche et permet le départ de plusieurs hommes dangereux au classement. À la fin de deuxième tour passent sur la ligne d’arrivée un groupe de dix coureurs. Les trois de devant (Adrien Urcel s'est relevé très tôt) sont rejoints par Larry Lutin (KPDL), Boris Carène (Team Cama CCD), Alexandre Lachages (Excelsior), Dominique Rivard (Guadeloupe Cyclisme), José Alarcon Morales (USL), Fuentes Barrera (ASC Karak), Gilles Suares (USR Vélo). 

Un dernier tour d’enfer

Mais cette jonction ne sera pas de tout repos. Elle engendre un rythme très élevé, avec une moyenne de 40km/h. Fendley Boyau, Alexandre Lachages, Yannis Agricole et Rivard souffrent mais s’accrochent. En tête, Julien Pierrat est placé. Larry Lutin et Fendley Boyau ont le couteau entre les dents et rêvent d’une arrivée au sprint. Mais rien ne semble faire ralentir la bombe espagnole. Fuentes, Alarcon Morales et Mora-Ramirez mènent le bal, et gravissent en un temps record l’excroissance de Haut de la Montagne.

Par une stratégie de petites attaques successives, Mora-Ramirez va limer la résistance des coureurs Guadeloupéens. Boris Carène et Julien Pierrat décident de ne pas jouer le jeu. Boyau, Agricole et Lutin tiennent bon, puis lâchent, Alarcon lâche.

Derrière l’écart avec le peloton oscille entre 1’10 et 1’37. Finalement Luis Mora-Ramirez s’en va avec Fuentes dans sa roue à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée.

Impressionnant, le sociétaire de l'UVMG enchaîne inlassablement avec des pointes à 50 km/h. Ce sera trop pour Fuentes qui lâche à deux kilomètres de l’arrivée. Luis Mora-Ramirez s’impose en solo à Petit-Canal, arrachant le maillot jaune et les 50 points de la victoire. Cédric Locatin est à plus de deux minutes derrière.

Réactions à l'issue de la 1ère manche

Les résultats de la deuxième manche du Grand Prix du Conseil Départemental