fbpx

Deloumeaux, au culot

Crédit Photo : William Joas

Cyclisme
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Il y a cru et il l'a fait, Jérémy Deloumeaux (JCA), en avant tout au long de cette 7ème étape, est sorti du groupe de tête en costaud pour offrir à la Guadeloupe sa 1ère victoire sur le Tour. Le maillot jaune reste, lui, la propriété de l'USL, qui a réussi grâce à un dévouement total des équipiers de Brunel à le protéger.

Les résultats complets de l'étape ici.

La plus longue étape du Tour (174km) entre Vieux-Fort et le Moule, était bien celle où les coureurs éloignés du général pouvaient aller réaliser une opération. En début de course, alors que l'échappée de Donnenwirth (UVMG), Brunel (USL) et Sennicourt (Premier Tech U 23) ne donne rien, à Capesterre-Belle-Eau, un énorme paquet de 17 coureurs s'extirpe du peloton. Personne de bien dangereux au général, à part peut-être Axel Carnier (Martinique) qui est 9ème du général à 5 minutes de Brunel. Mais ce petit peloton, constitué par deux sorties successives, porte déjà les espoirs d'une victoire Guadeloupéenne. On trouve en gros Michael Stanislas (MAR), Julien Chane Foc (Team Cama CCD), Yannis André-Lubin (TMC), Kendric Clavier (KPDL), Loïc Laviolette (TMC), Tony Chris Vanony (VCS), Cédric Eustache (TMC) mais aussi quelques invités, parmi lesquels Kylian Gesnoin (LAVAL) ou encore Rick Nobel (Eurocycling Trips). 

Mais alors qu'il font un trou d'une minute avec le peloton, l'entente entre les coureurs ne se fait pas. Pourtant, il y aurait matière à monter quelques alliances de circonstances de manière à entrer dans le circuit avec un confortable tapis de minutes et décider ensuite, à la pédale, du dénouement de l'affaire. D'autant que derrière, Alexys Brunel ne s'affole pas et, en plus de la mise au travail de ses équipiers, trouve toujours un appui pour réussir à contrôler la course.

Sur le pont de la Gabarre, le groupe compte 3'28, mais l'écat se réduira un peu, et à l'entrée du circuit à Sainte-Anne, il est d'à peine 2 minutes.

Premier Tech remue, Brunel contrôle

Les Guadeloupéens ne sont pas les seuls à avoir mis une option sur l'étape, la Premier Tech U 23, qui a déjà vu le bifteak lui filer sous les yeux à plusieurs reprises, veut marquer cette étape qui lui correspond puisque bâtie pour de gros rouleurs. Mais, ses ambitions semblent toujours contrariées, malgré la présence à l'avant de Dauschy. Mais leurs plans sont contrariés par Cédric Eustache, qui a rejoint la tête de course à la faveur d'une autre échappée, et Axel Carnier qui eux aussi ont des idées derrière la tête. D'autant que, quoi qu'il arrive, il faut manoeuvrer seul, il semble n'y avoir aucune alliance de circonstance possible dans cet énorme peloton qui compte désormais plus de 20 coureurs.

Dans le peloton, les équipiers de Brunel sont soumis à une forte pression, mais ça tient, avec le relai, parfois d'autres équipes telles que la Corratec. Mais dans le 1er tour, Carpentier (Premier Tech U 23) et Stéfan Bennett sortent du peloton et creusent un écart d'une minute. Ils roulent fort et opèrent la jonction avec le groupe de tête. Entre temps, Eustache, Carnier et Jérémy Deloumeaux sont sortis du groupe de tête et filent vers l'arrivée. 

C'est sans compter la détermination de Premier Tech U 23, dont les 3 représentants switchent en mode contre-la-montre. Devant, face à la faiblesse de l'écart, Eustache et Carnier se relèvent, alors que Deloumeaux, lui, veut tenter le tout pour le tout.

Pendant 15 kilomètres, Jérémy Deloumeaux met la Guadeloupe sur le bord de sa chaise. La Premier Tech lui fond dessus, mais le Guadeloupéen, à la faveur de quelques virages qui le mettent hors de vue, appuie sur les pédales. Il résiste et au dernier kilomètre, moins de 20 secondes le séparent de la chasse, mais ce sera suffisant pour passer la ligne et offrir à la Guadeloupe sa 1ère victoire d'étape sur ce Tour.