fbpx

Difficile Interligues pour la sélection Antilles-Guyane

Crédit : Ligue Guadeloupéenne de Handball

Handball
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La sélection Antilles-Guyane n'a pu faire mieux qu'une troisième place de poule lors de la compétition des Interligues qui s'est tenue à la Maison du Handball à Créteil (94). Après ses deux défaites contre l'Île de France et la Réunion, l'Antilles-Guyane a remporté son dernier match contre la Nouvelle-Calédonie. Cette séléction comptait six Guadeloupéens dans ses rangs : Marcus Blonbou (Zayen La), Ethan Calabre Clotilde (JSA), Sulyvan Joseph (ASUP), Hugo Laurac (JSA), Maël Resdedant (JSA), William Saha (Intrépide).

 

Les conditions n'étaient clairement pas réunies pour que les jeunes Antillo-Guyanais performent lors de ces Interligues. Depuis 2020, il n'y a pas eu de compétitions en Guadeloupe, Martinique et Guyane, et les entraînements ont du se plier au rythme des confinements. Par ailleurs, alors que les différentes régions de France ont vécu une année 2021 quasiment normale en terme de préparation sportive, les Antilles et la Guyane n'ont pu se rejoindre pour travailler ensemble la compétition. Résultat, ils n'ont eu que très peu de temps pour arriver à faire naître une équipe sur le terrain.

Nous avons eu du mal à rivaliser contre les autres équipes qui avaient des joueurs qui se connaissent. En défense, ça va, on a juste besoin de bien communiquer, c'est gérable. Mais en attaque, dans la création d'espace pour les duels face au gardien ça été très difficile." Sulyvan Joseph, pensionnaire du Pôle Espoir de Guadeloupe et licencié à l'ASUP

Un écueil très clair lors du 1er match contre l'Île de France perdu 12 à 21. La mire a commencé à se régler lors du match suivant contre La Réunion perdu 18 à 24, pour finalement s'ajuster pour le 3e match remporté 25 à 17 contre la Nouvelle-Calédonie. Quoi qu'il en soit, cette compétition vient réchauffer la flamme du handball et de la compétition pour les jeunes Guadeloupéens qui n'en ont pas eu la saison dernière.

"J'ai vraiment apprécié cette compétition, c'était la première fois que je participais et ça m'a permis de voir le niveau. J'attaque cette année ma deuxième année au Pôle Espoir et j'ai commencé le handball il y trois ans." Sulyvan Joseph, pensionnaire du Pôle Espoir de Guadeloupe et licencié à l'ASUP

D'autant que pour Sulyvan Joseph il y a eu une petite surprise en plus. Il a été sélectionné pour le stage national de Février 2022 qui est souvent une étape préliminaire avant la séléction en Équipe de France Jeune.