fbpx

Sur la route des 1ers Jeux Centraméricains 
de la Plage et de la Mer

Handball
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La ligue Guadeloupéenne de Handball qui a pris l’option du développement du format plage de la discipline depuis quelques années, passe un cap avec l’ambition de monter deux équipes (hommes / femmes) à présenter au mois de novembre prochain, aux 1ers Jeux Sud-américains de la plage et de la mer prévus en Colombie.

Un mois pour trouver les perles rares qui se cachent dans la jungle des sportifs amateurs. Voilà l’objectif que s’est fixé la ligue Guadeloupéenne de Handball. Les recherches ont débuté ce samedi 10 septembre 2022, sur la plage de Sainte-Anne. La récolte est plutôt maigre, 18 joueurs potentiels se sont présentés devant l’encadrement. Parmi eux, des nouveaux, certes, mais aussi des transfuges du handball classique. Après un petit briefing sur le déroulé de la séance, les potentiels joueurs mêlés à des anciens ont pris part à une bonne séance d’échauffement qui donnera des informations précise quant à leur état de forme et leur progression potentielle.

« Cette discipline demande à ce qu’on soit capable de courir dans le sable et développer des réflexes rapides. Nous devons voir où en sont les potentielles recrues, car ce n’est pas un exercice facile et tout le monde n’est pas fan. L’échauffement nous permet de prendre connaissance des capacités de chacun. » explique Teddy Galipo sélectionneur de l’équipe masculine.

Tirage de corde, 360, relais, 180, sessions courtes de match les exercices sont aussi conçus de manière à tester la capacité des recrues à travailler en cohésion. Et de l’aveu de l’encadrement, les résultats sont plutôt encourageants.

Direction la Colombie

Si la détection ira nourrir la saison régulière et la structuration de la discipline, elle a aussi pour but la constitution d’une équipe qui pourrait se frotter à des rivales sud-américaines dans le cadre des premiers Jeux de la Plage et de la Mer qui devraient avoir lieu du 12 au 19 novembre prochain. Réservés aux +16ans et portés par l’autorité Centro Caribe Sport et relayé au local par le GrosGua, ces jeux regroupent 11 sports parmi lesquels le football, le handball, la lutte ou encore le tennis. Plus de 800 athlètes devraient y participer et 2à pays de la région Caraïbe. La Guadeloupe qui semble prendre une option sérieuse sur les événements sportifs de son propre bassin devrait y participer.

La ligue de handball espère envoyer une équipe masculine et une équipe féminine compétitive. En tout cas, la perspective d’un grand événement sportif semble galvaniser certaines joueurs.

« Je me suis engagé dans cette aventure pour prendre du plaisir, mais surtout pour participer à des compétitions et ramener en Guadeloupe des titres et des médailles. » avoue sans détours Théo Chastiagnier, joueur de l’ASUP.

Reste à savoir si le pari sera réussi. Car si on peut tirer une conclusion des derniers Jeux de la Caraïbe c’est qu’en règle générale, nos rivaux du bassin caribéen vendent (très) cher leur peau.

Le reportage complet