fbpx

Les laboratoires Pfizer et BioNTech offriront des doses de vaccin aux athlètes participant aux Jeux Olympiques

Crédit Photo : Dreamstime

JO Tokyo 2021
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Dans un communiqué publié ce jeudi 6 mai 2021, le Comité International Olympique (CIO) annonce la signature d'un protocole d'accord avec les laboratoires Pfizer et BioNTech afin de mettre gratuitement à disposition des athlètes olympiques et paralympiques engagés aux prochains Jeux de Tokyo, des doses de vaccin. Ce sera aux comité nationaux de coordonner la distribution de ces doses sur le plan national.

Alors qu'il y a quelques semaines encore, le CNOSF annonçait qu'il n'était pas obligatoire de se faire vacciner pour participer aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo, le CIO vient d'annoncer la mise à disposition de doses de vaccin Pfizer BioNtech à l'attention des sportifs du monde entier. Ce don est encadré par une convention signée par les deux parties ce jeudi 6 mai. Selon Thomas Bach, président du comité, "ce don de vaccins est un outil supplémentaire dans notre panoplie de mesures visant à organiser des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 sûrs et sécurisés pour tous les participants, et à faire preuve de solidarité avec nos aimables hôtes japonais." Si dans le communiqué, le ton reste cordial, il est clair que les athlètes et leurs staffs sont désormais fortement encouragés à se faire vacciner avant de se rendre à Tokyo.

Une coordination nationale

Les termes de la convention précisent qu'il reviendra aux comités nationaux olympiques d'organiser les campagnes de vaccination dans leurs pays respectifs. À ce titre, les athlètes sont amenés à montrer l'exemple afin "d'envoyer un message fort à savoir que la vaccination n'est pas uniquement une question de santé personnelle, mais aussi une question de solidarité et de considération pour le bien-être d'autrui." En France, la question d'une campagne de vaccination des athlètes olympiques et paralympique n'a pas encore été approfondie, même si, selon les informations de nos confrères de FranceTv Sport, un panel (1400 personnes) réduit composé d'athlètes et de cadres devraient très bientôt prêter le bras à la vaccination.

Rassurer les japonais

Le démarrage d'une campagne de vaccination massive chez les athlètes est un argument de poids pour faire accepter la tenue de ces JO à Tokyo, par une population locale de moins en moins encline à prendre un tel risque. D'ailleurs, le patron de Pfizer, Albert Bourla et le premier ministre japonais Suga Yoshihide ont tenu une réunion au cours de laquelle la mise en place du plan de don a été travaillée.

Lire le communiqué complet du CIO ici