fbpx

Hécatombe en individuel pour l'escrime Guadeloupéenne

JO Tokyo 2021
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Dans la nuit du 24 au 25 juillet 2021, les trois escrimeurs Guadeloupéen(ne)s Ysaora Thibus, Anita Blaze et Yannick Borel ont été éliminé(e)s très tôt (trop tôt) de leur compétition respective aux Jeux olympiques de Tokyo. Une vraie déception, mais il reste des chances de médailles avec la compétition par équipe qui s'ouvrira le 28 juillet. 

La nuit a été plus courte que prévue pour les supporters Guadeloupéens. Avec un début de compétition à 20h30 et des finales prévues à 7h, elle promettait d'être longue avec l'espoir de voir au moins un escrimeur batailler pour une médaille. Malheureusement, la défaite d'Anita Blaze dès le premier tour a donné le ton à la soirée. La Baie-Mahaultienne est tombée sur une Canadienne de 16 ans très volubile et s'est fait surprendre d'entrée de match son agilité.

Menée 6 touches à 2, Blaze ne s'est pas démonté et a mis en place son jeu pour revenir à 3 touches (9-6) avant de se faire déborder par les assauts de la Canadienne. Enfin, dernier sursaut d'honneur à partir de 13-7 pour revenir à 13-11. Mais certainement fatiguée par les efforts fournis, Anita Blaze s'incline 15 touches à 12.

Yannick Borel surpris par un jeune de 18 ans

Le Pointois, numéro 6 mondial et numéro un Français à l'épée, était parmi les favoris de la compétition. Il chute dès le premier tour contre le 27e mondial, l'Égyptien Mohamed El Sayed. Ce dernier, extrêmement souple et virevoltant n'a cessé d'agresser Borel. Si le match fut équilibré dans le premier tiers-temps, avec de nombreuses doubles touches, El Sayed a réussi à percer la défense de Borel dans le deuxième tiers-temps et finit par remporter le match 15-11. Une sortie de piste précoce qui met une nouvelle fois à mal ses espoirs de titre Olympique en individuel. Il lui reste désormais une médaille d'or à défendre dans la compétition par équipe.

Les dernières touches du match :

Ysaora Thibus "sauve l'honneur"

Elle aussi, est numéro une Française (numéro 3 mondiale) au fleuret. Ysaora Thibus s'est inclinée au 2e tour contre la russe Larisa Korobeynikova, 34 ans, 18e mondiale. Après s'être débarrassée très difficilement de la Hongroise Pasztor (15-13), la Guadeloupéenne a, une nouvelle fois couru derrière la marque. Gênée par l'envergure de la Russe qui, en plus, réussissait à lui prendre le fer, Thibus a essayé par tous les moyens d'inverser la vapeur en usant de temps-morts pour casser la dynamique. Mais une attaque non préparée de la Guadeloupéenne a été parée par la Russe et la riposte ne s'est pas faite attendre : 15-11

Avec la défaite, la veille, de Coraline Vitalis en Épée dame, elle aussi dès le premier tour, ces Jeux olympiques ne commencent pas très bien pour nos représentants. Dorénavant les espoirs de médaille en individuel reposent sur les épaules d'Enzo Lefort. Il sera à suivre dans la nuit du 25 au 26 juillet avec un premier match à 00h10.