fbpx

Karting : De Mitri jusqu’au bout de la mécanique

Crédits Photo : W.Fresh Photography

Auto
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les fous du volant ont choisi pour nouveau terrain de jeu la ville du Moule, ce dimanche 22 mai 2022. Mais les pilotes et la mécanique n’en seront pas sortis indemnes. Laurent De Mitri a été celui qui a su se montrer le plus résistant.

 Plus de 30 ans que le karting n’avait pas silloné les routes de la ville du Moule. La dernière fois, c’était le 23 septembre 1985 à l’occasion du Prix du Conseil Général. Depuis, tout a changé, une génération est passée, mais plus que jamais, les grandes rues du Moule se prêtent à un circuit et l’ASK Guadeloupe Kart ne s’y est pas trompé. Avec un circuit exigeant et piégeur, l’étape de dimanche a exigé autant des hommes que de la mécanique. Des deux, c’est la mécanique qui a lâché notamment avec David Sanrey qui ne prendra pas le départ de la deuxième manche.

Reste donc, dans cette catégorie, trois gros moteurs avec Rudy Méri, très solide depuis la 1ère manche, Laurent De Mitri et Meidhy Zamore. Alors que Méri semblait avoir les cartes en main pour s’imposer, ce sera finalement Laurent De Metri qui remportera la finale grâce, notamment, à une mécanique plus solide.

« Je ne connaissais pas ce circuit, mais le moins que l’on puisse dire est qu’il est à la fois tactique et physique. Je suis plutôt content du résultat même si je sais que la mécanique a joué un très grand rôle sur cette manche. Mon kart a aussi eu de la casse, mais nous avons réussi à réparer pour que ça tienne. »

Dans la catégorie OPEN, c’est Lilian Barrière qui s’impose assez royalement, malgré une belle concurrence de son adversaire direct Sidney Fulbert. Vainqueur de toutes les manches, il confirmera en finale pour remporter la victoire.

« Les concurrents m’ont mené la vie dure aujourd’hui, c’est clair. Il fallait rester concentré jusqu’au bout et j’ai réussi à le faire. Ce n’était vraiment pas facile parce que le circuit était exigeant et technique, sans compter que nous avons perdu une plaquette de frein et que le kart ne freinait que d’un côté. »  

Entre la chaleur incandescente de ces derniers jours, et les efforts demandés par le kart, les pilotes auront du mal à oublier cette étape du Moule.