fbpx

C'était la finale épée hommes attendue de ce Tournoi d'escrime de Petit-Bourg Circuit National 2, Yannick Borel contre Romain Cannone. Le Guadeloupéen avait à coeur de remporter le tournoi chez lui face au champion Olympique en titre. Mais Cannone est toujours sur son nuage après son sacre à Tokyo et a remporté la finale 15 touches à 11. 

Excellent retour à la compétition pour le fleurettiste Jean-Paul Tony-Helissey. Le Guadeloupéen, s’est octroyé une victoire de haute lutte au Tournoi de Petit-Bourg Circuit National 2 contre un autre Guadeloupéen Meddy Elice. Chez les épéistes dames, Mélissa Goram s’est inclinée en finale contre la Cubaine Gonzalez Sandoval.

Crédits Photo : Midleton RS

Luidgi Midelton a remporté le titre de champion de France des U23 lors des championnats de Colmar les 3 et 4 juillet derniers. Mais pour le Guadeloupéen, la victoire a un goût doux-amer, les France c’est bien, mais ce n’est pas une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Ce samedi 22 mai 2021 célébrait le retour des tireurs sur les pistes d'escrime après près de trois mois de silence. Une compétition sous contrôle qui n'a accueilli que 22 tireurs des M11 au M17 au fleuret et à l'épée. Rémi Jugon-Gaydu (M17), à l'épée, s'impose face à Yaël Ruffe-Dehas (Pointe-Noire CS) 16-7.

La Gosérienne a réussi à tirer son épingle du jeu lors de la dernière étape de Coupe du monde d'épée à Kazan en Russie, ultime étape qualificative pour les Jeux Olympiques de Tokyo qui a eu lieu les 20 et 21 mars. Coraline Vitalis s'est qualifiée individuellement pour ses premiers Jeux mais n'a pas réussi a faire mieux qu'un quart de final en équipe, alors qu'il fallait a minima être en finale pour se qualifier.

Visite de chantier du 9 janvier 2021 en présence d'escrimeurs, d'élus et de représentants de la ligue

Ce samedi 23 janvier 2021, le CREPS Antilles-Guyane a présenté aux élus et à la presse le chantier de la nouvelle salle d’escrime du complexe sportif. Le centre de formation continue la rénovation de ses installations toujours dans l’optique de répondre aux exigences du label « centre d’entraînement » pour les J.O 2024.