fbpx

Grand Prix du Nord Basse-Terre - le choc Aubert / Wilbon

Crédits Photo : W.Fresh Photography

Voile
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est une étape exceptionnelle de la saison de voile traditionnelle qui s’est tenue ce week-end sur le plan d’eau du bourg de Sainte-Rose. Les équipages se sont affrontés sur ce plan d’eau un poil retord, avec au final un coude à coude entre deux régionaux, Guillaume Aubert et Marcellin Wilbon.

Une brise soutenue balaie constamment la base nautique de Sainte-Rose. Au large, on voit déjà de petites écumes blanches apparaître sur le plan d’eau, les équipages le savent, dans ces conditions, il va falloir sortir les bras et les abdos pour espérer faire la différence sur l’eau.

Pour cette étape, la flotte de voile traditionnelle est loin d’être au complet. En tout ce sont 13 canots qui se sont présentés au port. Il faut dire que l’épreuve est nouvelle, elle est proposée par l’association Mix’Cité, elle-même représentée par un équipage, dans le cadre de la toute nouvelle Fête de la Mer et du Grand V. L’évènement veut promouvoir le développement durable et la préservation des espaces naturel en réunissant, sur un beau village, les acteurs privés et publics qui oeuvrent pour cette cause. 

Guillaume Aubert en maître sur la 1ere étape

Sur cette 1ère étape, seuls 6 équipages ont pris le départ, les autres ne pouvant le faire en raison de leur indisponibilité. Très rapidement en tête, l’équipage du Marin Guillaume Aubert, originaire de la commune voisine, connaît les exigences de la navigation dans la zone. Très vite, les choses tournent à son avantage. Derrière, Marcellin Wilbon, embarqué sur l’Éleveur, casse sa baume. S’il n’abandonne pas, il prendra aussi moins de risque pour ne pas aggraver l’avarie, et puis Nicolas Perriet, sur Xeria prend un terrible départ et ira même jusqu’à dessaler. Très en retard, il voit ses chances de classement fondre.

« Nous avons fait une super manche puisque la victoire est à l’arrivée. Nous étions à l’aise sur le bateau ce qui nous a permis de prendre et de conserver une belle avance malgré un vent fort mais peu régulier. » 

Virage serré à la seconde bouée entre Déhé Vwal et L'éleveur

Le retour de Wilbon

Deuxième étape, mêmes conditions de vent renforcées. Cette fois Marcellin Wilbon veut mettre les points sur les « i » une bonne fois et montrer qu’il est bien sur son plan d’eau. Le canot l’éleveur prend donc un départ moyen, mais se remet rapidement en course, talonné par Guillaume Aubert (Déhé Vwal) qui ne veut pas voir la victoire du général lui échapper. Mais, rusé, Marcellin Wilbon lui mène la vie dure.

« C’était une course très technique avec du vent. Il fallait prendre les bonnes options rapidement. Mais je connais ce plan d’eau très bien, tous ses petits recoins et j’ai utilisé ça pour faire la différence. » 

Malgré son attention Guillaume Aubert ne parviendra pas à revenir sur Wilbon et prendra la deuxième place de l’étape.

« Wilbon a filé rapidement et a très bien contrôlé la course du coup, nous avons aussi assuré la deuxième place, qui avec la victoire de la 1ère étape nous mettait en bonne position pour remporter le général » conclut Guillaume Aubert.

En 3ème position de la seconde manche, on retrouvera Xéria qui boucle une très bonne course.

« L’avarie de la 1ère manche nous a vraiment donné la rage, parce qu’on prend la dernière place de l’étape. Donc, ce matin, nous sommes arrivés avec détermination et l’intention d’en découdre. Nous avons été concentrés avec une belle bataille devant. C’était très beau. Mais à la dernière remontée, sur le bord de travers, nous nous sommes fait remonter. » explique Andy Nelsom membre de l’équipage Xéria.

Les équipages ont une semaine de repos devant eux avant d’entamer la 3ème étape de la saison régulière, le challenge Apiyé de Sainte-Anne le 13 mars prochain.