fbpx

Résumé de la 2ème nuit : Piperol toujours au top !

Crédit Photo : Vincent Olivaud

Route du Rhum
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Cette nuit n'a pas été simple pour tout le monde. Avec une dépression qui se creuse au large des Açores en remontant vers l'Islande, des choix ont été fait pour éviter ce gros temps (vents à 45 noeuds), mais tout le monde n'est pas sorti indemne de l'affaire. Résumé.

Les Tops

Kéni Piperol est réellement impressionnant en ce début de course. Après avoir occupé la 4ème place, il va rester en tête de la flotte des Class40 une bonne partie de la journée de jeudi et réussit à conserver sa place dans la nuit. Le Guadeloupéen qui a aussi pris une option sud, montre, pour le moment, une magnifique anticipation dans ses manoeuvres et se révèle comme un concurrent tout à fait sérieux de la classe. D'ailleurs, il remporte le Trophée Britanny Ferries qui récompense le leader de chaque classe après 24h de course.

Willy Bissainte fait preuve, pour le moment, d'une redoutable constance. Le marin, très aguerri, est resté rivé à sa 4ème place toute la nuit et la journée de jeudi. Et les choses devraient bientôt bouger de manière encore plus positive puisqu'il talonne très sérieusement la 2ème de la flotte des Rhum Mono Catherine Chabaud engagée sur Formatives Esi Business School.


Thibaut Vauchel-Camus est, dans la classe des Ocean Fifty, au coeur d'une belle bataille. Les cinq premiers du général sont réellement dans un mouchoir de poche, qui rend le classement difficilement lisible. Mais dans l'ensemble, pour le moment, tout le monde choisit sensiblement les mêmes options. La prise des Alizés risque d'être déterminante.

À la bataille !

Rodolphe Sepho, arrêté à Roscoff hier matin pour panne sur un foil, s'emploie à rattraper la flotte des Imoca. Un pari compliqué dans cette catégorie ou la tension est constante et où les choses vont très vite. Pour le moment, il reste en bas de classement.

 

En panne !

Décidément, les choses se compliquent encore pour David Ducosson (Trilogik, Dys de Coeur). Après avoir passé la journée à rattraper le retard pris lors du départ dans la catégorie Rhum multi (il montera jusqu'à la 7ème place), le skipper a signalé, en fin de journée, une panne à son équipage. Conséquence, il a du faire route vers Brest pour identifier et réparer la panne. 

Damien Seguin, et c'est le fait de la nuit, a été percuté par un cargo, alors qu'il se faisait une place dans les 10 premiers de la catégorie Imoca. Le choc a généré le démâtage de Groupe Apicil, le skipper, lui va bien et n'a pas été blessé. La direction de course a été avertie et, à bord, Damien Seguin tente dégager le mât. Pour le moment, il n'a pas fait appel à l'assistance. Il a finalement déclaré son abandon.