fbpx

Résumé de la 3ème nuit : Vauchel à la manoeuvre dans la pétole

Crédit Photo : Easy Ride

Route du Rhum
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Direction les Açores. Mais maintenant, c'est la météo qui distribue les cartes du jeu. Après avoir géré un front froid et de la mer formée avec un vent soutenu, les navigateurs se retrouvent, pour certains, à l'arrière de la dépression et doivent gérer un vaste anticyclone à 1028hPa et donc, une absence de vent. Dans cette affaire, Thibaut Vauchel-Camus s'en sort pas mal et prend la tête de la flotte des Ocean Fifty.

Les tops

Thibaut Vauchel-Camus en compétiteur sort toutes ses armes dans la véritable bataille qui occupe les premiers du classement en Ocean Fifty. Et il faut rester solide parce que Sébastien Rogues (Primordial) et Quentin Vlamynck (Arkema) ne lui épargnent rien. Pour le moment, la météo et l'absence de vent obligent à un jeu de patience en attendant, en fin de journée (heure de France) et dimanche de choper une traine instable mais suffisante pour avancer...un peu... vers les Açores.

 


Willy Bissainte fait preuve, pour le moment d'une remarquable constance dans cette catégorie. Très au point sur les manoeuvres, il a su tirer le maximum des conditions à l'avant du front froit et a même gagné une place dans la journée de vendredi (3ème), mais là encore la météo a joué les arbitres. Et parlons de Wilfried Clertion qui a choisi une option nord qui lui octroie la 3ème position du classement.

À la bataille

Kéni Piperol occupe la 23ème place du classement des Class40, mais ce n'est qu'un chiffre. Toute la flotte des Class40 est massée dans un grand ensemble et ce sont les options de navigation que feront les uns et les autres qui décideront du nouvel échiquier dans cette catégorie. Il faudra récupérer un nouveau front froid et suivi d'un forcissement des vents du sud.


Rodolphe Sepho fonce littéralement pour rattraper la flotte des Imoca. Il est désormais à l'arrière à un moment décisif. S'il prend les bonnes options sont classement pourrait radicalement changer.

En panne

David Ducosson continue de réparer son bateau en Rhum Multi. Après une escale technique à Brest, il est reparti ce samedi matin, mais le bateau reste très fragile. Pour tenter de stabiliser les choses il envisage un nouvel arrêt à Lorient. Mais il est dans zone où la météo est occupée par une belle dépression, il faudra être malin pour repartir au bon moment.