fbpx

Les écoles de rugby se sont réunies le samedi 6 mars pour leur rencontre mensuelle. L’occasion de constater le dynamisme de la discipline à un moment où de nombreux autres sports collectifs tirent la langue.

Une soixantaine d’enfants entre 6 et 13 ans occupaient le terrain de l’école de rugby de Baie-Mahault, les Jaguars. Répartis en fonction de leur âge, ils ont tourné sur des ateliers de mobilité pour les plus jeunes puis des petits matchs pour les plus grands. Ce n’est pas une compétition, mais un moment de jeu et de partage pour les plus jeunes joueurs.

Alors que nombre de sports collectifs ont du mal à garder une dynamique dans leurs rangs, le rugby lui continue sa stratégie de développement. À l’image du club de rugby de Goyave qui continue de gagner des licenciés, ou encore à Baillif avec « Les Bastrucs » qui ont noué un partenariat avec l’Éducation Nationale. Grâce à une approche pédagogique, les parents apprennent à découvrir ce sport et abandonnent peu à peu leurs a priori. Du coup, le nombre de licences explosent.